Les produits laitiers : compagnons ou adversaires lors d’une crise d’hémorroïdes ?

Noter cet article

Vous êtes sujet à des crises hémorroïdaires et vous vous demandez comment vous en passer ?

Vous cherchez des solutions naturelles pour en venir à bout ?

Clique ici pour découvrir LA Méthode 100% Naturelle Pour Soulager les Hémorroïdes

Aujourd’hui, les études considèrent qu’un français sur deux (de plus de 50 ans) est sujet à une maladie hémorroïdaire. Ce taux important nous permet de nous sentir moins seul, mais il est toujours difficile d’en parler, même à son entourage proche.

Vous voilà donc à parcourir les blogs traitant de ce sujet, et comme vous, au début, j’ai été très surpris : sur certains points, on y voit tout et son contraire… Alors non, heureusement, les infos importantes sont univoques :

  • manger des fibres.
  • perdre du poids.
  • boire beaucoup d’eau.
  • éviter les aliments constipant.
  • ne pas prendre de laxatifs.

La liste est longue, et vous avez déjà dû trouver toutes ces informations en parcourant notre blog.

Mais un point de discorde ressort du web : les produits laitiers !

Certains les bannissent sans considération, d’autres les intègrent avec parcimonie, et enfin certains (la dernière école) les recommandent avec démesure.

Personnellement, je suis trop gourmand pour bannir un de mes desserts préférés du quotidien… sans comprendre pourquoi ! Alors j’ai enquêté, et je vous livre ici toutes mes conclusions.

crise-hemorroïdaire-produits-laitiers

Pourquoi ne recommande-t-on pas les produits laitiers ?

Le lait peut être un de nos adversaires, tout le monde en convient : le lactose peut être difficile à digérer pour beaucoup d’entre nous, et cela accentue les problèmes. 

Le lait écrémé va favoriser la constipation pour certain(e)s d’entre nous.

Les fromages gras sont moins digestes, et sont à éviter pendant les crises.

Avec toutes ces contre-indications, on comprend vite que beaucoup déconseillent les produits laitiers.

Alors, on les bannit ou pas ?

Dans toutes ses contre-indications, le yaourt ne ressort pas.

En fait, il sera même un très bon compagnon, on vous explique pourquoi :

Un bon apport en probiotique :

Oui, les yaourts sont un excellent apport en probiotique : votre flore intestinale sera beaucoup plus saine, et vos selles ne seront ni trop dures ni trop molles. Une cure de yaourts sur 7 à 10 jours, à raison d’un ou deux yaourts par jour, vous permettra d’acquérir un bon transit.

Attention : si vous êtes sous antibiotiques, on vous recommande chaudement cet article sur le sujet yaourt et antibiotiques, qui vous précisera quelques contre-indications.

Un taux de lactose réduit :

Pour ceux qui sont allergiques au lactose, on vous déconseillera le yaourt dans tous les cas. Mais pour ceux qui y sont intolérants, le yaourt est un très bon compromis entre «produit laitier» et «digestion facile».

En effet, le yaourt, c’est du lait fermenté : les probiotiques vont se nourrir du lactose pour se développer. Un vrai yaourt aura donc très peu de lactose, ce qui évite (pour beaucoup d’entre nous) les problèmes d’indigestion.
Bien sûr, chacun connaît son intolérance au lactose (qui est propre à chaque personne) : à vous de voir si la balance penche du bon côté.

Des produits laitiers totalement conseillés?

  • Eh oui, outre les yaourts, on peut mentionner un autre compagnon encore plus recommandé : le kéfir !
    La consistance de ce produit laitier est un excellent compromis entre apport en probiotique et fermeté alimentaire pour le transit. Les résultats sont nets, après une cure d’une semaine : le passage des selles est beaucoup moins douloureux.
  • Les smoothies : des yaourts, des fruits, des graines et des céréales. Voilà un smoothie qui ravira vos papilles et vous fera un bien fou ! Un cocktail que je recommande particulièrement !

Donc oui aux produits laitiers mais…

Oui aux produits laitiers !!! Mais attention, tout dépendra de vos intolérances, et il n’y a que vous qui connaissez vos limites.

On évitera bien sûr le lait et les fromages trop gras.

On essaiera une cure de yaourt ou de kéfir pendant une semaine, pour voir le bien que cela apporte.

Enfin, on veillera à ne pas confondre yaourt et crème : les crèmes sont vraiment bonnes (paroles de gourmande), mais ne contiennent aucun probiotique ! Ne faites pas une cure de crème pendant une semaine, celà ne vous sera pas très profitable.

Pour aller plus loin : découvre les aliments à proscrire lors d’une grossesse.

Utilisation de l’oeil du tigre en lithotérapie

Il existe un moyen peu connu dans le domaine de la santé et du bien-être qui est la lithothérapie. C'est Read more

Quels traitements pour les hémorroïdes pendant la grossesse ?

Les crises hémorroïdaires peuvent survenir après l accouchement et sont même fréquentes pendant la grossesse d’une femme. Mais surtout, au-delà Read more

Leave a Reply

Méthode 100 % naturelle pour soulager les hémorroïdes- 50 %

Garantie satisfait ou remboursé 30 jours